[Revue tarot] STARCHILD TAROT EDITION FRANCAISE de DANIELLE NOEL


J'ai reçu le jour de sa sortie, soit il y a environ un mois, le Starchild Tarot, édition française, des éditions Arcana Sacra, (que je remercie chaleureusement au passage 💓). J'ai mis un peu de temps pour rédiger cette revue car, figurez-vous, ce tarot m'a sacrément déroutée car il est loin d'être traditionnel.

Mais avant de vous en dire plus de ce côté-là (teasing 😁), je vous propose de le découvrir.












Il va sans dire que la qualité est là, comme toujours avec Arcana Sacra, qui n'hésite pas à améliorer les éditions d'origine des jeux. Ici, c'est encore le cas. Les cartes sont épaisses et grandes (mais pas trop. C'est important pour moi n'ayant pas des mains de géantes pour les brasser). Le jeu se trouve dans une boîte cloche, au sein d'un coffret richement décoré qui contient également un livret de 176 pages tout en couleurs. Le dos des cartes est magnifique et vous permet d'effectuer des tirages avec des cartes à l'envers. C'est toujours très agréable de manipuler et de travailler avec des jeux Arcana Sacra.


En résumé, au niveau de la forme, c'est une réussite incontestable 😍. 

Passons donc maintenant à la nature du jeu en lui-même. Vous vous rappelez que je vous disais en début d'article qu'il m'avait beaucoup déroutée. Voyons-voir pourquoi...

Il faut savoir qu'il comporte 79 cartes. En effet, une carte, nommée "les annales akashiques", numérotée XXII, vient compléter les 22 premiers arcanes mineurs. 


Au début, je ne savais quoi faire de cette carte (que voulez-vous, lorsque vous êtes plus que familiarisée avec une structure de 78 cartes...) puis je me suis rendue compte qu'elle était un p'tit coup de pieds dans mon petit croupion. Eh oui, il est toujours bon et sain de rester ouvert (et cela vaut pour tout dans la vie... bon ok, sauf pour le croupion 😬). D'une manière générale, c'est dingue comme les humains ont tendance à ne plus remettre les choses en question au bout d'un moment sans s'en rendre compte. Alors que c'est par la nouveauté qu'on peut obtenir les plus belles évolutions. Et puis, intégrer les annales akashiques au cycle de la vie est plutôt logique quand on y pense. C'est l'endroit où l'âme qui voyage va venir relater ses exploits, ses déconvenues, ses leçons... Bref, elle va venir y dresser son bilan d'incarnation. Et cette notion, intégrée au tarot, me plait beaucoup. Le Fou (ou le Mat) peut prendre un temps entre deux vies pour se poser, se reposer, intégrer. Nous avons toujours cette tendance à fuir les petites morts, les deuils et les fins en général. En recherche frénétique d'activités, nous n'osons plus effectuer de saines transitions entre deux cycles pour prendre le temps et intégrer les émotions, qu'elles soient bonnes et mauvaises. Souvent, nous fonçons tête baissée et, du coup, reproduisons les mêmes erreurs. Cette carte représente donc ce temps mort salvateur, qu'il ne faut ni craindre ni occulter. Les annales akashiques sont le journal intime de notre âme. Elle en a besoin 😉

Déroutée ensuite car ce tarot se situe à mi-chemin entre le Tarot de Marseille (la Justice est en VIII et la Force en XI) et le Rider-Waite (ses mineurs sont illustrés).

MAIS et c'est un grand MAIS

Les illustrations ne correspondent pas vraiment au Rider-Waite. Et c'est en cela qu'il peut être le plus surprenant et être déroutant (surtout pour un débutant). Une fois passée cette surprise, je me suis dit : "wow, celui-là, il te demande quelque chose..." car voyez-vous, il vibre sacrément fort. Tout d'abord, ses tons féminins, doux avec des pastels de violet, de rose (principalement) apaisent et vous transportent dans une autre galaxie. Une galaxie où, justement, vos codes humains ne vous sont d'aucune utilité (vos connaissances des mineurs du Rider-Waite notamment). Et moi j'aime beaucoup ça car il vous sort de votre zone de confort en vous poussant à entrer dans un état méditatif propice à vous connecter à votre intuition. Du coup, les cartes vous demandent de ne rien faire d'autre que de les observer, vous laisser transporter, faire de l'espace en vous et de lâcher prise. 

Notons aussi que certains noms des arcanes mineurs ont été modifiés par l'auteure. Ainsi, l'Hermite devient la Sérénité, le Pendu devient la Perspective, la Mort devient la Transformation, le Diable devient l'Oppression, le Jugement devient l'Eveil et, enfin, le Monde devient l'Univers.

Nous sommes donc vraiment dans un univers qui se propose d'élargir notre conscience. Il nous invite à nous élever au dessus de nos égos humains pour entrer dans une expansion spirituelle. Et c'est en cela, je trouve, qu'il vibre fort. L'auteure consacre d'ailleurs un paragraphe sur le fait que le Tarot peut aider à la guérison intérieure et offrir un regain d'optimisme. Lorsque je me relie à ce jeu, je me sens bien, en connexion, peut-être avec mon "moi stellaire" quelque part, dans la galaxie (oui oui, rien que ça 😍).

En résumé, si les illustrations du jeu résonnent en vous et que vous vous sentez attiré par elles sans savoir pourquoi, ce n'est sûrement pas un hasard... Mais je vous préviens, il vous faudra conquérir ce jeu, dans le sens qu'il vous demandera d'oublier tout ce qui vous avez mentalisé sur la signification des cartes. Il vous faudra un petit temps de prise en main, le temps de vous y connecter. C'est tout à fait normal car il ne fait appel (selon moi) quasiment qu'à votre cerveau droit et notre société ne favorise pas du tout cela. Mais si vous persistez, il vous révèlera de véritables trésors sur vous même et votre âme.

Prêt à tenter l'aventure ? 😉


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

COMMENT RETENIR FACILEMENT LA SIGNIFICATION DES 78 CARTES ?

COMMENT CRÉER UN JOURNAL DE VOS TIRAGES DE TAROT ?

[REVUE TAROT] TAROT HISTOIRES DE SORCIERES DE DEBORAH BLAKE