COMMENT S'AIDER DES REGLES PICTURALES POUR COMPRENDRE UNE CARTE DE TAROT ?

** Attention: cet article portera principalement sur les arcanes majeurs du Tarot de Marseille, bien qu'il ne soit, en théorie, pas inapplicable sur un jeu d'une autre tradition**



Ah là là, on attaque fort dis donc avec ce Diable qui, disons le franchement, me provoque toujours un petit mouvement de recul instinctif lorsqu'il sort dans un tirage. Je sais bien qu'en mettant en lumière là où ça grattouille, là où on a envie de "pousser sous le tapis" ce qui pose soucis dans nos vies (addictions, pulsions, comportements toxiques...), ce Diable peut revêtir des habits de lumière. Mais disons-le tout net: il est moche (finalement comme ce qu'il personnifie). Et d'enchainer ce pauvre couple comme des chiens, c'est vraiment repoussant. Il se tient là, au milieu de la carte et son regard mâtiné de strabisme semble nous dire quelque chose. 

Mais quoi ? Est-ce que la façon dont il se tient pourrait nous donner des indices supplémentaires dans l'interprétation de la carte ? 
D'ailleurs, est-ce que la façon dont se tiennent les personnages sur une carte de tarot est dû au hasard ? L'Empereur regarde vers la gauche, cela voudrait-il dire quelque chose ? La Justice nous regarde de face, elle... Mais pourquoi à votre avis ?

Eh bien, pour tenter de vous répondre, je suis tombée il y a peu sur une des vidéos de Sébastien Michel (Qui est Sébastien Michel ?) sur Youtube. C'est une vidéo hyper pédagogue et, du coup, je ne pouvais pas m'empêcher de vous la partager. Elle répond parfaitement à cette question :


Et donc notre beau Diable dans tout ça me direz-vous ?

Eh bien, déjà observons la carte:
On peut déjà remarquer que le Diable se tient en hauteur par rapport aux deux personnages. Dans la vidéo, nous avons appris que la partie supérieure de la carte correspond au plan divin. Dans la psyché traditionnelle, le divin nous "domine" (comme quand on dit que la Nature est plus forte que nous, c'est de ce même style de domination dont je veux parler). C'est une instance sur laquelle, notre pauvre volonté d'humain n'a pas voix au chapitre. On la subit donc. Du moins, c'est ce que l'on croit en remettant notre propre pouvoir d'action au Diable (les personnages ont les mains attachées dans le dos et ne semblent absolument pas se débattre). Il y a donc une certaine forme de soumission: les personnages sont bien plus petits en taille et touchent la partie basse de la carte, c'est-à-dire la vie réelle et le concret (au contraire du Diable qui lui, ne la touche pas. Il n'est pas donc palpable, pas tangible, n'a pas de consistance. Il vit dans la partie supérieure des humains, c'est-à-dire dans leur cerveau, c'est-à-dire dans leur mental).

Le Diable se tient ensuite de face. Il est là, dans le moment présent. Il vous regarde. Il vous nargue. Et pourquoi vous nargue-t-il ? Car il brouille votre vision des choses. Continuons notre exploration pour en découvrir un peu plus...

Les deux personnages, eux, se tiennent de part et d'autre du Diable: une femme du côté gauche et un homme du côté droit. Ils se regardent. La femme, du côté gauche, donc du côté du passé, porte son regard vers l'avenir. Mais le Diable se tient entre là d'où elle vient et là où elle va. Elle le regarde même ! On peut donc en déduire qu'il est comme une sorte de parasite qui brouille la vision d'avenir que la femme peut avoir... Quelles angoisses, addictions, comportements, projections déformantes (personnifiés par le Diable donc) peut-elle bien projeter sur son avenir ?
De même, l'homme, du côté droit, est presque déjà dans son futur. Mais pourquoi s'obstine-t-il à regarder sans arrêt vers la gauche, c'est-à-dire vers son passé qui l'enchaine (puisqu'il regarde le Diable) ? Quels évènements, traumatismes, stress passés peuvent encore se trouver en lui venant l'empêcher et le retenir d'aller vers une vie libre ? Car, en effet, parfois, je vous pose la question : "ne tient-on pas à son drame ?" (et souvent inconsciemment d'où la présence de notre beau Diable qui va bien essayer de vous mettre tout ça en lumière en appuyant là où ca fait mal). 
La question est de savoir, quand cette carte sort dans un tirage, lequel des deux personnages incarnez-vous ? Souvent, votre intuition vous soufflera immédiatement la réponse... Mais, méfiez-vous, le Diable peut brouiller les ondes et vous faire douter... 😏

Le Diable est donc bien le présent. Car pendant que vous vous perdez dans vos visions déformées du passé et du futur (et que vous n'êtes pas dans le présent), c'est lui qui manipule votre perception du temps... depuis le présent. Vous n'avez pas trop conscience de sa présence (comme un parasite quoi) parce qu'il n'a pas de prise dans notre monde. Il vit dans l'esprit des gens...

Une autre lecture peut également être faite de ces deux personnages: nous avons vu que le côté gauche de la carte représente l'introspection donc le monde intérieur, les pensées et le mental et ceci est très bien incarné par le fait que le personnage soit une femme à l'énergie yin par définition. Par contraste, le côté droit représente l'action et les gestes que l'on pose dans la matière, ceux qui ont une conséquence bien réelle tant pour les autres que pour soi-même. L'homme à l'énergie yang le symbolise parfaitement. Ainsi, les deux personnages pourraient être en fait une seule et même personne (nous portons tous les deux énergies en nous) qui symboliseraient le fait que tant les pensées que les actions de celle-ci sont influencées par notre Diable. Si on commence notre lecture par le côté gauche, l'on pourrait en déduire que les pensées de cette personne sont biaisées par l'influence du Diable et ceci engendre alors une énergie d'action bridée et pervertie, également par celui-ci. A titre d'exemple, il s'agit d'un schéma connu dans le mécanisme des addictions, ces dernières prenant très souvent leur départ dans des blessures émotionnelles qui s'inscrivent alors dans l'inconscient et "ressortent" sous forme de comportements toxiques.
Cela offre une piste de réflexion supplémentaire bien intéressante !

En résumé, voyez comme les règles picturales sont un élément qu'il serait hyper dommage de négliger dans l'étude du tarot. Elles peuvent vous aider lorsque vous avez une panne intuitive pour interpréter un tirage. 
Personnellement, c'est un élément que je prends en compte maintenant et je parie que si vous creusez un peu le sujet (Sébastien Michel, sur sa chaîne Youtube a réalisé de courtes vidéos pour détailler chaque carte), vous ne verrez plus vos arcanes de la même manière 😉

On parie ? 😜

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

COMMENT RETENIR FACILEMENT LA SIGNIFICATION DES 78 CARTES ?

COMMENT CRÉER UN JOURNAL DE VOS TIRAGES DE TAROT ?

[REVUE TAROT] TAROT HISTOIRES DE SORCIERES DE DEBORAH BLAKE